Devenez un véritable connaisseur en recevant notre infolettre.

Cultural Hero Image

L’harmonie des mélanges

Ludwig van Beethoven était un maître de la musique et on continue d’apprécier l’harmonie de ses mélodies. Découvrez comment Van Houtte est au café ce que Van Beethoven est aux symphonies.

Qui est Van Beethoven?

Au cours de l’histoire, des gens extrêmement passionnés, inspirés et innovateurs ont changé le cours de la culture. Chacun d’eux a laissé une trace indélébile qui va bien au-delà de leur propre personne. Pourquoi? Parce qu’ils sont des Van. Et en tant que maître torréfacteur, Albert-Louis Van Houtte appartient à ce groupe exclusif.

Aujourd’hui, nous plongeons dans la vie d’un autre Van qui était maître de son art : Ludwig van Beethoven

Né un jour de décembre 1770 à Bonn, une ville phare de la modernité allemande, Ludwig van Beethoven est reconnu pour avoir commencé à composer de la musique à un très jeune âge.

Près de 250 ans après sa naissance, plusieurs peuvent reconnaître immédiatement le travail du compositeur et pianiste Ludwig van Beethoven. S’il n’a jamais tenté de produire de la musique populaire, il n’en demeure pas moins qu’il a marqué l’histoire.

Cette empreinte indélébile résume bien toute la qualité et le souci du détail qui définissent l’héritage d’un Van : autant lorsqu’on écoute l’ensemble des cordes et du piano de Van Beethoven que lorsqu’on déguste les méthodes de torréfaction d’Albert-Louis Van Houtte. Dans les deux cas, il s’agit d’un savoureux mélange d’harmonies. 

Une perte légendaire

La première composition de Van Beethoven remonte à aussi loin que 1782, alors qu’il n’était âgé que de 12 ans. Elle fut composée en do mineur, ce qui était très inhabituel à l’époque, en plus d’être difficile à exécuter.  

Van Houtte, lui aussi, ne se désistait jamais d’un défi. Lorsqu’il a ouvert son premier commerce, en 1919, il n’arrivait pas à trouver le café de qualité européenne qu’il recherchait. Il a donc décidé de se procurer un torréfacteur pour s’en charger lui-même.

En 1819, Van Beethoven, même s’il continuait d’accomplir de grandes choses, a dû se résigner à composer avec une tonalité sombre de sa vie : il était devenu pratiquement sourd. Comment expliquer que ce pianiste d’exception ait pu créer ses pièces les plus connues, comme la Sonate au clair de lune et la Symphonie nº 5, sans pouvoir les entendre? C’est grâce à un mélange harmonieux de passion et de persévérance.

Maître incontestable de son art, Van Beethoven mordait dans un bâton qu’il déposait sur le clavier du piano et captait le son grâce aux vibrations.

Un peu de la même manière, Van Houtte trouva des solutions ingénieuses pour se charger lui-même de la torréfaction de son café. De ces innovations a émergé le Mélange de la maison Van Houtte, et il n’a pas changé d’une goutte depuis un siècle!

Qu’est-ce qui distingue un Van?

Beethoven a composé ses pièces phares après avoir perdu l’usage de l’ouïe. Au total, son œuvre musicale compte près de 10 symphonies, 12 concertos et d’innombrables autres compositions pour des opéras et des ballets.  

Si Ludwig van Beethoven infusait son énergie dans ses concertos, Albert-Louis Van Houtte, lui, l’infusait dans son café. L’héritage de ce dernier n’a jamais cessé de croître, le Mélange de la maison original ayant précédé une grande variété de saveurs et plusieurs types de torréfaction rendant tous honneur à son souci du détail et de la qualité. Ces deux Van ne se sont jamais contentés du statu quo et rien n’a pu ralentir leur quête de la perfection.

Terminons sur une bonne note : Van Houtte est au café ce que Van Beethoven est à la composition. Ça sonne juste, ne trouvez-vous pas?

L’histoire de Ludwig van Beethoven vous inspire-t-elle l’envie de déguster notre mélange harmonieux de saveurs? Essayez notre Van Houtte® Café Mélange de la maison dès aujourd’hui!

Volver arriba